Français Italiano

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

dernières informations en bref

Le prélèvement à la source fait l’objet de quelques ajustements

Le crowdfunding est au cœur de la démarche des jeunes créateurs d’entreprise

L’accord signé avec un salarié mandaté doit être validé par les salariés

Cession d’un bail rural : l’exploitant doit respecter ses obligations de locataire !

 

Cabinet Comptable Antoine Ghigo

Envoyer cette page à un ami   Imprimer

Ouvrir un dépôt-vente

Il y a trente ans, on dénombrait à peine une dizaine de dépôts-ventes dans Paris, encore moins en province. Aujourd’hui, on en compte plus de 1 500 pour un chiffre d’affaires de 650 millions d’euros. La clientèle des dépôts-ventes existe donc et, de plus, elle est fidèle. Ces magasins dans leur ensemble ne désemplissent pas. Un succès à méditer. Loin d’être des commerces de crise et de pauvreté, les dépôts-ventes visent une autre clientèle : celle des consommateurs qui, même lorsqu’ils ont une certaine aisance financière, évitent le gaspillage et considèrent qu’on peut très bien acheter un produit qui a déjà servi ou, à l’inverse, le vendre lorsque l’on n’en a plus besoin. On le constate, le marché a un potentiel énorme et il y a de la place à prendre sur ce créneau, à condition de gérer ce type de commerce avec rigueur : un dépôt-vente ne doit pas être un bric-à-brac. Les très bons créneaux restent le prêt-à-porter féminin, les meubles, les jeux vidéo. Mais rien ne vous empêche d’innover. Cet ouvrage vous montrera comment certains commerçants ont exploité de bonnes idées et donné un sérieux élan à leurs dépôts-ventes.


Étude

Le marché
Quelques portraits
Pour en savoir plus !



© Copyright SID Presse - 2010